Quantcast

Honorables visiteurs.

Périples virtuels

  • L'actualité de Tietie007
  • Le cinéma de Tietie007
  • L'échiquier du roy rené

Recherche

Calendrier

Mai 2013
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

LIVRES

Jeudi 12 janvier 2012 4 12 /01 /Jan /2012 12:37

 

 

Histoire de l'Afghanistan:

 

A l'ombre des taliban, d'Ahmed RashidAutrement, 2001.

 

Un ouvrage d'un journaliste pakistanais qui analyse la montée en puissance des talibs et revient sur quelques légendes urbaines courantes en Occident. Bon historique de la généalogie du projet de gazoduc transafghan.

 

 

 

Le carrefour afghan de Bernard Dupaigne et Gilles Rossignol, Poche, 2002.

 

Livre très complet et fort intéressant sur l'histoire de l'Afghanistan, la société afghane et la complexe guerre soviéto-afghane.

 

 

Réseaux islamiques: la connexion afghano-pakistanaise, de Mariam Abou-Zahab et Olivier Roy, Autrement, 2002.

 

Une plongée dans la galaxie des mouvements islamistes avant tout téléguidés par les pakistanais, qui sont surtout focalisés par le problème du Cachemire !

 

 

 

Histoire de France :

 

Introduction à l'histoire de notre temps, tome 1, L'Ancien Régime et la Révolution (1750-1815),  de René Rémond, Poche 1974. 

 

 

 

 


Introduction à l'histoire de notre temps, tome 2, Le XIXeme siècle (1815-1914),  de René Rémond, Poche 1974.

 

 

 

 

 

Introduction à l'histoire de notre temps, tome 3, Le XXeme siècle de 1914 à nos jours,  de René Rémond, Poche 1974.

 

 

 

 

 

 

Ces trois ouvrages, synthétiques, abordent les grands événements des deux siècles derniers sous un angle généraliste, faisant la part belle à l'histoire des idées politiques et insistant sur les liens entre développement économique et groupes sociaux. Incontournable pour ceux qui veulent passer le concours de sciences politiques. J'ai une préférence pour le tome 2.

 

Histoire des Etats-Unis d'Amérique.

 

Les Etats-Unis et le monde, de 1898 à nos jours, de Yves-Henri Nouailhat, Armand Colin, 2003.

 

 Une remarquable analyse de la politique étrangère des USA, au 20eme siècle, par un spécialiste des USA, qui remet en cause quelques clichés solidement enracinés dans l'inconscient collectif français, plutôt antiaméricain !

 

 

 

 

La guerre de Sécession (1861-1865), de James McPherson.

 

Une somme sur cette guerre peu connue, par les français, et qui fut un des premiers conflits modernes, avec l'utilisation massive du train, le premier cuirassé et le premier sous-marin.

 

 

 

 

 

 

 Franklin Delano Roosevelt, d'André Kaspi, Fayard, 1988.

 

Un spécialiste des USA nous livre la vie d'un quadruple président des Etats-Unis, qui fit de son pays, l'arsenal des démocraties.

 

 

 

 

Le mythe de la bonne guerre de Jacques Pauwels, Aden, 2012, 2eme édition.

 

Une approche hétérodoxe du second conflit mondial, centrée sur le rôle malfaisant des USA. Plus un pamphlet anti-américain qu'un ouvrage historique, mais l'auteur, dans sa préface, à l'honnêteté d'avouer que son ouvrage sera partisan. A lire, malgré tout, pour une vision alternative.

 

 

 

 

 

 

Histoire de la Russie et de l'URSS :

 

  Les Blancs et les rouges, Histoire de la guerre civile russe, 1917-1921 de Dominique Venner, éditions du Rocher, 2010.

 

On aurait pu croire que Dominique Venner, historien dans la veine nationaliste, ait une vision partiale de la guerre civile russe, magnifiant les actions des blancs et diabolisant les rouges. Or, il n'en est rien, puisque son livre parle indifféremment des deux terreurs, rouges et blanches, qui ont frappé la Russie. Par contre, son livre s'attache souvent à décrire les personnalités qui ont marqué ce conflit très méconnu, notamment du côté des Blancs, comme le "Baron fou", von Ungern-Sternberg ou le cruel ataman Semenov. Evidemment, Venner se prend d'admiration pour le tragique destin de l'amiral Koltchak, chef des forces blanches en Sibérie, lâché par les alliés et livré par les tchèques au soviet d'Irkoutsk.

 

 

 

 

 

 

  Lenine, d'Hélène Carrère d'Encausse, Fayard, 1998.

 

 Un ouvrage de la spécialiste française de l'URSS, qui s'appuie sur les seuls écrits de Lenine. Un livre passionnant, impartial, qui nous aide à comprendre la ligne directrice du père de la révolution d'Octobre. Incontournable !

 

 

 

Lenine de Jean-Jacques Marie, Balland, 2004.

 

 

Historien marxiste, Jean-Jacques Marie nous fait une biographie un peu partiale, du père de la révolution d'octobre, notamment il parle peu du Xeme Congrès du PCUS, de mars 1921, qui fut crucial pour l'évolution du parti et se tait sur des événements comme la révolte de Cronstadt. Le style est un peu confus et je préfère, de loin, la biographie de Carrère d'Encausse, beaucoup exhaustive et précise. Mais il est utile de comparer deux visions sur le même homme.

 

 

 

 

 

La lutte des classes en URSS, 1917-1923, de Charles Bettelheim, Maspero, 1974.

 

Historien marxiste mondialement connu, Charles Bettelheim nous livre une analyse magistrale de la révolution russe, du point de vue des bolcheviks. Les aspects de la guerre civile ne sont pas beaucoup abordés, mais l'auteur nous livre les ressorts de la dynamique léniniste et de ses limites.

 

 

Naissance et effondrement du régime communiste en Russie, de Marc Ferro, Livres de Poche, 1997.

 

Un livre synthétique, concis, qui explique bien les mécanismes de bureaucratisation du système soviétique de son origine.

 

 

 

 

 

 


 

Nicolas II, d'Hélène Carrère d'Encausse.

 

 Le dernier tsar de la dynastie des Romanov, qui ne sut pas évaluer la colère sourde de son peuple et qui fut emporté en 3 jours ! L'uniforme de tsar de toutes les Russie était bien trop grand pour ce Nicolas là, qui fut un monarque plutôt bourgeois, dans sa vie familiale, trop attaché à la forme autocratique de son pouvoir.

 

 

 

 

La Révolution russe, tragédie d'un peuple, 1917-1924, d'Orlando Figes, Denoël, 2007.

 

 

Une somme monumentale (plus de 1000 pages) sur la révolution russe, mêlant la grande et la petite histoire, comme le destin tragique de Fedor Linde, héros de la révolution de février, tué sur le front, par des déserteurs, évoquant les dimensions politiques, économiques, sociales, guerrières de cette révolution, dans une prose agréable et facile à lire. Un livre incontournable pour ceux qui veulent comprendre les révolutions russes.

 

 

 

 

Staline, de Jean-Jacques Marie, Fayard, 2003.

 

Marie, historien trotskyste, nous narre la prise de pouvoir et la paranoïa stalinienne, qui se traduira par un exercice personnel du pouvoir et une dérive meurtrière.

 

 

 

 

Staline, la cour du tsar rouge, 1871-1941, tome 1, de Simon Sebag Montefiore.

 

Une plongée stupéfiante dans les moeurs impitoyables de Staline et de son entourage. Le Tome 2 couvre la période de 1941 à 1953.

 

 

 

 

 

 La Terreur et le désarroi, Staline et son système, de Nicolas Werth, Tempus, 2007.

 

 

Une plongée systématique dans la logique de l'univers stalinien selon les dernières archives exhumés à Moscou. Le regard froid et clinique d'un historien sur un système totalitaire.

 

Par Tietie007 - Publié dans : LIVRES - Communauté : Passion Histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 2 janvier 2012 1 02 /01 /Jan /2012 16:09

 

 

La dérive fasciste: Doriot, Déat, Bergery, 1933-1945, de Philippe Burin,   Poche, 2007.

Le destin de trois hommes de gauche, communiste, socialiste et radical, dérivant vers le fascisme et la collaboration.

 

 Les origines intellectuelles du Léninisme, d'Alain Besançon, Gallimard, 1996.

 

Le léninisme, version autoritaire du marxisme politique, organisé autour d'un Parti centralisé et hiérarchisé, sera la matrice de la révolution d'Octobre et du stalinisme.

 


 

 

Du Pouvoir de Bertrand de Jouvenel , Poche, 1998.

 

Réflexions sur l'essence du pouvoir politique. Un incontournable pour préparer sciences politiques.

 


 

 

Le passé d'une illusion, de François Furet, Poche, 2003.

Un ancien communiste qui analyse ce que fut la grande passion du siècle dernier, cette belle utopie qui fascina des millions de gens et qui se termina dans le stalinisme. La généalogie d'un aveuglement.


 

Le socialisme en France et en Europe, 19eme et 20eme, de Michel Winock, Seuil, 1992.

 

Un ouvrage très complet sur l'origine de l'idée socialiste et sur les mouvements socialistes en France et en Europe.

 


 

 

Que faire ?, de Lénine, 1902.

Le livre clé pour comprendre le système léniniste, reposant sur un parti de professionnels de la révolution, dépositaire de la vérité historique et donc légitime pour exercer sa dictature sur un prolétariat incapable d'atteindre une conscience de classe. La préface de l'ouvrage est éclairante :

 

"...La lutte intérieure donne au parti la force et la vitalité : la preuve la plus grande de la faiblesse du parti, c'est son amorphisme et l'absence de frontières nettement délimitées; le parti se renforce en s'épurant..."
(Extrait d'une lettre de Lassalle à Marx, 24 juin 1852.)

 

Réflexions sur la violence, de Georges Sorel, 1908.

Un pamphlet anarcho-syndicaliste pour la grève générale et le renversement de l'ordre bourgeois. Une attaque sans merci des socialistes réformistes à la Jaurès et du parlementarisme. Le livre qui marqua Mussolini !

Par Tietie007 - Publié dans : LIVRES - Communauté : Passion Histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 1 janvier 2012 7 01 /01 /Jan /2012 06:09

  Histoire de la seconde guerre mondiale :

 

L'Afrique du Nord dans la guerre, de Christine Levisse-Touzé, Albin Michel, 1998.

 

Une analyse intéressante sur le potentiel économique, humain et militaire de l'Afrique du Nord, entre 1939 et 1945.

 

 

 

 

Erich von Manstein, le stratège d'Hitler, de Benoît Lemay, Perrin, 2010.

 

Le promoteur de la percée dans les Ardennes, en 1940, le vainqueur du siège de Sébastopol, l'initiateur de la contre-offensive du Donetsk, qui arrêta l'armée rouge après Stalingrad, Erich von Manstein, fut certainement le général le plus brillant de l'armée allemande et le plus ambigu !

 

 

 

 

 

 

Erwin Rommel, de Benoît Lemay, Poche, 2011.

 

Le "Renard du désert" entre réalité et légende.

 

 

 

 La guerre italo-grecque, 1940-41, de Dominique Lormier, Calmann Lévy, 2008.

 

Un conflit peu connu, qui déstabilisa les Balkans et saigna l'armée italienne mal préparée, dans les montagne d'Epire.

 

 

 

L'histoire de l'armée allemande de 1939 à 1945, de Philippe Masson, Poche, 2010. Un ouvrage incontournable pour comprendre les causes des fantastiques succès de la Wehrmacht, au début de la guerre et cerner les limites de cette armée, qui précipiteront sa chute.

 

 

 

 



39-45, une guerre inconnue, de Paul-Marie de la Gorce, Flammarion, 1999.

Un ouvrage généraliste qui se caractérise par des analyses originales sur les occasions manquées, de part et d'autres.

 

 

 

 

 



La grande histoire de la seconde guerre mondiale, tome 1, de 1938 à 1943,de Pierre Montagnon, Pygmalion,1999.

 

 

 


La grande histoire de la seconde guerre mondiale, tome 2, de 1943 à 1946, de Pierre Montagnon,  Pygmalion, 1999.


Deux ouvrages très complets pour couvrir tous les aspects de la  guerre. Exhaustif sur toutes les batailles qui ont marqué le second conflit mondial.

 

 

 

 

Chronologie commentée de la seconde guerre mondiale, d'André Kaspi, Poche, 2010.


Un ouvrage ancien qui vient d'être réédité. L'originalité du livre, comme l'indique le titre, est de suivre le conflit mondial, semaine par semaine, sur tous les fronts. Très complet sur la dimension diplomatique et économique, avec des informations sur des pays mineurs.

 

 

 

 

Doriot, de Jean-Paul Brunet, Balland, 1986.

 

Itinéraire singulier que celui de Jacques Doriot, de l'Internationale Communiste à l'ultra-collaboration, du PCF au PPF, rare parti français à avoir épousé les thèses fascistes, de la mairie de Saint-Denis au front russe. Essentiel pour comprendre la passion totalitaire qui a marqué l'entre-deux-guerres.

 

 

 

Ils étaient 7 hommes en guerre, de Marc Ferro, Poche, 2008.

 


Ouvrage synthétique qui analyse la seconde guerre mondiale par le biais de 7 personnalités qui ont marqué le conflit, de Churchill à Staline, en passant par Tchang-Kai-Tchek. Une approche originale et une relecture intéressante du second conflit mondial raffraîchissante.

 

 

 

Histoire de Vichy, de Jean-Paul Cointet, Perrin/Tempus, 2003.

 

Livre très complet et très clair sur la période vichyste.

 

 

 

Ce que savaient les alliés, de Christian Destremau, Poche, 2009.

Un ouvrage intéressant sur la guerre du renseignement.

 

 

 

 

 

 Ce que savait Staline, l'énigme de l'opération Barberousse, de David E.Murphy, 2006.

 


L'auteur dévoile toutes les sources qui avaient averti Staline de l'imminence de l'invasion allemande et dont le Petit Père des Peuples n'a pas tenu compte. Edifiant et incompréhensible !

 

 

 

 

 La guerre à l'Est, 1941-1945,  d'Alan Clark, 1966.

 


Un ouvrage ancien qui se laisse facilement lire et qui couvre le conflit germano-soviétique. Les ouvrages en français qui couvrent ce conflit dans sa globalité sont assez rares.

 

 

 

 

Koursk, les 40 jours qui ont ruiné la Wehrmacht, de Jean Lopez, Economica, 2009.

 

Jean Lopez est le premier historien francophone à s'attaquer au front russe, dans la lignée du grand expert du front de l'Est américain, David Glantz. Exaustif et complet, pour les férus d'histoire militaire.

 

 

 

 

 Pétain de Marc Ferro, Fayard/Pluriel, 2012.

 

Spécialiste de la seconde guerre mondiale, Marc Ferro nous livre une biographie magistrale sur ce Maréchal qui signa l'armistice et se fourvoya dans la collaboration avec l'ennemi.

 

 

 

Stalingrad, d'Anthony Beevor, Poche, 2001.

 


Une narration très complète de la grande bataille qui aura été un des tournants du conflit germano-soviétique.

 

 

 

 

 

  Stalingrad, la bataille au bord du gouffre,  de Jean Lopez, Economica, 2008.

 


Beaucoup plus technique et complet que l'opus de Beevor. Pour ceux qui sont passionnés d'histoire militaire.

 

 

 

 

 

Le soldat oublié, de Guy Sajer, Robert Laffont, 1967.

 

Un classique de la littérature de guerre, avec le témoignagne d'un témoin direct, Guy Sajer, un alsacien, engagé dans la Wehrmacht, qui raconte l'enfer du front de l'Est.

 

 

 

 

 

 100 000 gamelles de glace, de Giulio Bedeschi, Robert Laffont, 1965.

 


Témoignage d'un médecin de la division alpine Julia, engagé sur le front de l'Est, qui narre la retraite de la 7eme armée italienne, dans le froid et la neige,  après la formidable contre-offensive soviétique qui perça les lignes allemandes, en novembre 1942.

 

 

 

Volontaires français sous l'uniforme allemand, de Pierre Giolitto, Perrin, 2007.

 

Un livre qui narre l'histoire ces français qui sont partis combattre pour les allemands, de la LVF à la Division Charlemagne, qui défendit le bunker d'Hitler, en mai 1945. Très complet.

 

 

 


Par Tietie007 - Publié dans : LIVRES - Communauté : Passion Histoire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés
семейный доктор